Avis aux curieux d'histoire de Pont-en-Royans...

Voici donc une deuxième question et pourquoi pas une troisième !

Pont était-il un fief riche ? (Melissa)

Oui !

Outre le fait que c'était une paroisse qui rapportait une collecte (dîme) importante, un historien a dit aussi qu'elle comptait parmi les 20 grandes villes du Dauphiné : on pourrait la comparer à Romans ou à Montélimar (nous parlons ici du XIe, XIIe et XIIIe siècles). Son Seigneur était un Prince indépendant (on ne doit donc pas parler de 'fief' car ce seigneur était suzerain). Mais, alors que les autres villes ont beaucoup grandi depuis le Moyen-Age, Pont est presque restée dans ses murs anciens et n'a plus vraiment progressé. Elle est encore riche de ses marchands de laine ou de bois au  XIVe et XVe siècle.

Combien d'habitants il y avait-il à Pont ? (Rémi)

Il est difficile de déterminer un chiffre.

Jadis on ne comptait que les maisons importantes, qui payaient des taxes. On les comptait en parlant de « feux ». Mais plusieurs familles plus pauvres pouvaient participer au ménage d'une famille aisée. Faire une statistique est donc difficile. On pourrait peut-être répondre mieux après une étude sérieuse. Que dire alors ? D'abord, il faut penser que la population française était bien lus réduite dans les temps passés. Il en va de même pour les villes. Mais on peut aussi estimer que Pont était une ville importante au Moyen-Age, marchande et artisanale, plus peuplée que la moyenne des bourgs.